Trouver un appartement n’est, en règle générale, pas une sinécure pour les futurs musiciens. Faire inlassablement des gammes peut créer des problèmes avec les voisins ou les colocataires. A Lucerne, vingt-cinq étudiants en musique ont la chance de pouvoir vivre et répéter sous un même toit. Pour eux, un rêve s’est réalisé – mais peut-être pour un temps limité.

Un projet relatif à l'infrastructure: La Music Box se situe exactement là où devrait passer la route prévue.
Un projet relatif à l'infrastructure: La Music Box se situe exactement là où devrait passer la route prévue.
Music Box avec la Reuss

Urban Frye, membre du parlement et des Verts, ne veut évidemment pas entendre parler d’une route à quatre voies. Dans le cas présent, la route passerait même sur son propre terrain. Bien que sa construction ne puisse pas être envisagée avant une quinzaine d’années, cette perspective a balayé son projet ayant trait à l’immeuble d’habitation destiné à des jeunes familles qu’il souhaitait construire. Il ne pouvait plus être question que d’un bâtiment provisoire – avec l’espoir que ce provisoire durerait.

Urban Frye, promoteur et investisseur
Les yeux des jeunes musiciennes et musiciens brillent lorsqu’ils voient la maison pour la première fois. Urban Frye, promoteur et investisseur

Il y a des embouteillages, aussi bien dans les rues de ce centre musical qu’est Lucerne que devant les salles de répétition très fréquentées de la célèbre Haute école de musique. C’est aussi un peu en réaction contre cela qu’Urban Frye, un homme porté sur la culture, s’est opposé à la construction de la route prévue avec un contre-projet. Des studios devaient être créés pour des musiciens qui pourraient répéter sans avoir besoin de quitter la maison. Il voulait un bâtiment qui permettrait de régler un problème et pour lequel les aspects écologiques, économiques et sociaux, ainsi que les objectifs climatiques, seraient pris en considération. Pour trouver la solution adéquate, il a planché sur le sujet avec huit étudiants et développé avec eux un concept concernant cet immeuble qu’ils ont spontanément baptisé Music Box.

 Il fallait une bonne insonorisation: Aussi bien pour les parois extérieures que pour les cloisons séparant les studios.
Il fallait une bonne insonorisation: Aussi bien pour les parois extérieures que pour les cloisons séparant les studios.

L’utilisation limitée dans le temps et le démontage à prévoir ont rapidement fait pencher la balance en faveur d’un système de construction bois. La Music Box, dont les éléments sont fixés avec des vis et pas avec des clous, peut être démontée à n’importe quel moment sans trop d’efforts et installée ailleurs. L’immeuble en bois de cinq étages situé directement au bord de la Reuss abrite vingtcinq studios, avec cuisine et salle d’eau. Les occupants disposent d’une grande salle de répétition avec un équipement technique pour les enregistrements et le hall sert de salle de concert. Les grands instruments comme les harpes, par exemple, peuvent être aisément transportés grâce à l’ascenseur. Les deux terrasses communes de l’attique permettent de se réunir et de se détendre, tout comme le coin destiné à la baignade près de la Reuss, complété par un jardin naturel et un barbecue.

Terrasse de la music box avec vue sur la Reuss
Terrasse de la music box avec vue sur la Reuss
Studio meublé avec balcon, petite cuisine et salle de bain privée pour les futurs étudiants en musique.
Studio meublé avec balcon, petite cuisine et salle de bain privée pour les futurs étudiants en musique.
Local technique avec vue sur la salle de pratique
Local technique avec vue sur la salle de pratique
Salle de pratique
Le hall d'entrée peut être utilisé aussi bien pour les concerts que pour les répétitions.
Le hall d'entrée peut être utilisé aussi bien pour les concerts que pour les répétitions.

Ce qui paraît luxueux est en réalité très simple, fonctionnel et avantageux. L’architecture n’était pas au centre des préoccupations, contrairement à l’ingénierie et à la mise au point de solutions adaptées aux exigences des occupants et liées principalement à l’isolation acoustique. Les plafonds des étages sont, pour cette raison, en bois massif, avec des plaques de pierre qui absorbent les bruits. Des caissons en bois et un plafond en bois massif constituent les éléments du toit. Lorsque quelqu’un joue de la trompette, les voisins n’entendent qu’un vague bruit qui semble provenir d’une radio éloignée. «J’ai toujours su que le bois était le matériau idéal pour cette maison parce qu’il sert également à la fabrication de nombreux instruments. Le bois crée un lien direct entre le bâtiment et la musique», dit Urban Frye qui, en tant qu’ancien clarinettiste professionnel, sait de quoi il parle.

Andrina Roediger, étudiante en musique et locataire
J’ai été immédiatement emballée par la Music Box: c’est tout simplement génial de pouvoir vivre, répéter et se produire dans la même maison. Andrina Roediger, étudiante en musique et locataire

L’expert dit

«Tous les éléments qui sont en contact avec le sol sont placés dans une cuve en béton, ce qui permet d’éviter des problèmes d’humidité dus à la pente et de protéger la structure en bois.»
Adrian Sigrist, Technicien en construction bois HES, Lauber Ingenieure SA

Photo de côté avec tous les étages et les balcons comme escaliers de secours.

Plus de détails sur le projet

Questions concernant la construction bois?

Contactez-nous et faites-nous part de votre demande concernant la construction bois:

Téléphone +41 62 748 22 22 

romandie@renggli.swiss

Nos prestations en matière de la planification construction bois:

Auteur

Photo de Markus Gabriel
Markus Gabriel

Markus Gabriel est le propriétaire et directeur créatif de l'agence Angelink. Depuis des années, il écrit des textes pour le magazine client Renggli «Un oeil en coulisses» et le blog spécialisé.

Commentaires pour
«La music box à Lucerne»

Commentaires (0)

Ecrivez un commentaire